SEO NAME
1998-2000

Des peaux et des mots

Y a-t-il une langue des femmes (c’est-à-dire une pratique langagière spécifiquement féminine?)?  Quels sont les rapports des femmes au discours scientifique? À la langue savante? À l’argot? Au langage obscène? Si parole=pouvoir, est-ce que prendre la parole, c’est prendre le pouvoir ou bien la parole des femmes s’apparente-t-elle davantage à la puissance qu’au pouvoir?  (…) Mais il faut admettre que la langue commune, la langue dominante, est avant tout celle des hommes (…)  La place de la femme dans cette langue est le reflet de sa place dans la société.

Marina Yaguello, Les mots et les femmes, 1978, Paris: Petite bibliothèque Payot / Documents, p.10

Acrylique sur toile
Des dizaines de tableautins de dimensions variées 

Collection

Poudre (1998-1999), Sel (1999) et Gratin (1999) dans la Collection du Musée national des beaux-arts du Québec
(2001.89-91)
et
Collection de l’artiste

Historique d’exposition

2003 – Et toutes elles réinventent le monde…, exposition de groupe à Le 19 – Centre régional d’art contemporain, Montbéliard, commissaire : Philippe Cyroulnik

2000 – Menu, exposition individuelle à Montréal Télégraphe, Montréal

Publication

Philippe Cyroulnik, Et toutes elles réinventent le monde…, 2003, Montbéliard: Le 19, 80 p.

 

La grande question : Quoi écrire?

Quand on n’est pas écrivain, quand le texte est quelque chose qui cherche à se matérialiser.

D’abord les mots et la langue.

J’ai commencé, timidement avec des mots appelons-les conventionnellement des broderies ou des tatouages sur des tableaux/peaux/tissus.

Des mots du quotidien.

Nature morte, cuisine, petites choses. Les mots et les femmes de Marina Yaguello.

Examiner la langue de plus près: la familiarité, la tendresse et l’insulte, l’humour etc….